AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoires extraordinaires

Aller en bas 
AuteurMessage
Serge
Excellente participation
avatar

Masculin
Nombre de messages : 884
Age : 73
Pays : France
Ovnis, vu ou pas ? : oui
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Histoires extraordinaires   Sam 30 Jan - 23:26

Bonsoir,

Ne trouvant plus de sujet de conversation sur les OVNI, je me décide à vous parler de phénomènes étranges qui me sont arrivés dans ma vie. Je n'en parle jamais à mes proches car leur réaction est toujours de chercher une explication logique, et moi, je n'en ai pas.
J'ai au moins cinq ou six histoires étranges à vous raconter. A mon avis, elles pourraient bien être en rapport avec les OVNI ou les extra-terrestres.

Lorsque j'avais 35 ans, je n'avais plus de travail et je distribuais des prospectus dans les boîtes aux lettres en région parisienne. C'est un travail qui demande d'être en bonne santé parce que l'on marche parfois 6h par jour 5 jours par semaine sous la pluie et dans le froid, mais en marchant on ne sent jamais le froid, et ce n'est pas si désagréable que cela, surtout quand les collègues et le chef d'équipe sont sympathiques, ce qui est souvent le cas, mais pas toujours, vous allez le voir, quand il arrive que celui-ci me cherche partout, croyant que je reste assis dans un immeuble à me tourner les pouces, ou bien m'attend à l'endroit habituel du rendez-vous, que j'y suis, et qu'il ne me voit pas. Attendez, je vous expliquerai mieux plus tard.

Un jour, dans une rue d'un quartier pavillonnaire, un collègue m'a raconté m'avoir aperçu, environ à 50m. Il a voulu venir me parler, s'est approché de moi, et en arrivant à l'endroit où il m'avait vu, je n'étais plus là. Et nous n'avons tous les deux trouvé aucune explication à cette disparition.

La suite pour plus tard, je vais dîner. Mais avouez que cela commence bien, non ? Ces deux histoires ne sont que des résumés, je vous les raconterai plus en détail plus tard.

Bien cordialement,
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain
Excellente participation
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1563
Age : 61
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Histoires extraordinaires   Dim 31 Jan - 2:04

Bonsoir Serge

C'est une bonne idée de nous raconter tes expériences. D'après tes premiers propos il se pourrait que tu ais le don d'ubiquité, il y a eu un cas très célèbre en 1845 en Livonie (Lettonie), celui de Melle Emilie Sagée, professeur de français dans un collège pour jeunes filles nobles, entre Riga et Volmar, Le pensionnat Neuwelcke.

Mais je ne te coupe plus et j'attend la suite de ton histoire, d'autant que personne ne se précipite pour poster en ce moment

Bien amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Excellente participation
avatar

Masculin
Nombre de messages : 884
Age : 73
Pays : France
Ovnis, vu ou pas ? : oui
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: disparition   Dim 31 Jan - 20:05

Bonjour à tous,

Je continue donc mon histoire extraordinaire. J'avais démissionné de mon travail et je distribuais des prospectus dans les boîtes aux lettres en région parisienne en attendant de trouver un emploi à mon goût. C'est un travail qui demande d'être en bonne santé parce que l'on marche parfois 6h par jour, 5 jours par semaine sous la pluie et dans le froid, mais en marchant on ne sent jamais le froid, et ce n'est pas si désagréable que cela, surtout quand les collègues et le chef d'équipe sont sympathiques. Du sport en étant payé. Depuis 30 ans, je pense que ce travail ne s'effectue plus de la même manière. On était payé 8h/jour au SMIC, mais ne travaillant en réalité que de 7h30 à 13h. Je crois que maintenant, dans certaines entreprises, on appelle cela "Fini, parti". Je pense qu'aujourd'hui c'est bien différent.

En faisant ce travail de distributeur de prospectus dans les boîtes aux lettres, on marche beaucoup, et j'ai remarqué que c'est souvent en marchant qu'il m'arrive des phénomènes pas ordinaires. L'explication est peut-être que je suis plus attentif aux événements, libéré des soucis quotidiens.
Au cours de ce travail qui a duré un an et où j'ai travaillé dans plusieurs entreprises, il m'est bien arrivé 7 ou 8 aventures bizarres, que je vais vous racontées, mais ce ne sont pas les premières dans ce genre puisqu'il m'est arrivé le même type d'aventures lorsque j'avais entre 8 et 10 ans. J'en suis maintenant venu à me demander si à cette époque de mon enfance, je n'aurais pas été enlevé par nos petits amis d'outre espace.
Je pense d'ailleurs sérieusement pratiquer une régression hypnotique afin de savoir vraiment ce qui m'est arrivé à cet âge. C'était au cours de marches en forêt que nous faisions avec ma classe de CM1 ou CM2 comme promenade de fin d'année. Ce devait être en juin 1954 et juin 1955 et correspond à la vague d'OVNI sur la France de 1954. Mais je vous raconterai cela plus tard. Tout cela pour dire que le fait de marcher doit provoquer des phénomènes paranormaux, comme il en arrive en pratiquant la méditation.

Mais revenons à 1982, période adulte, lorsque je distribuais des prospectus. J'ai fait ce travail pendant un an, et je vais donc vous raconter en détail l'histoire de ma "disparition" que j'avais commencée hier. Ce travail s'effectuait par équipe de deux distributeurs, et chaque semaine, chaque équipe de deux refaisait le même parcours que la semaine précédente puisque nous distribuions un journal de petites annonces gratuit paraissant une fois par semaine. Effectuant toujours le même parcours, c'est dire que nous connaissions très très bien les rues et tous ses recoins, essayant d'améliorer chaque semaine notre vitesse, ceci dans le but de terminer le plus tôt possible et de rentrer chez nous. (J'avais calculé que j'avais fait 3500km à pied en une année. Un conseil: les meilleures chaussures pour ce type de marche sont des chaussures de ville en cuir. Pas de chaussures de sport).

On était donc une équipe de 8 et un chef d'équipe qui conduisait une camionnette qui nous transportait dans les villes où était distribué ce journal gratuit ainsi que la réserve de journaux qui nous permettait de recharger nos sacoches.
Au cours de ce travail, il m'était déjà arrivé plusieurs phénomènes bizarres et j'étais en train de raconter cela au collègue avec qui je travaillais en équipe, exactement ce que je fais avec vous en ce moment et c'est alors qu'il me dit:

"Dis donc, la semaine dernière, il est arrivé un truc bizarre. Je t'ai vu dans une rue où normalement tu ne viens jamais car c'est mon secteur et pas le tien, tu étais environ à 50m, tu étais en train de mettre un journal dans une boîte aux lettres d'un pavillon (zone de pavillons). Je t'ai appelé. Tu as levé la tête, je me suis approché et quand je suis arrivé à ta hauteur, tu n'étais plus là. Je n'ai pas compris où tu étais passé. J'ai regardé si tu aurais pu prendre une autre rue, mais il n'y avait pas d'autre rue proche. J'ai sonné à la sonnette du pavillon, pensant que tu avais pu y entrer (je me rappelle encore presque mot pour mot des paroles de mon collègue). J'ai pensé que ce n'était pas toi, mais c'était bien toi puisque tu avais ta sacoche verte habituelle (on avait tous cette même sacoche verte ).
Ubiquité peut-être. Mais "don", non. Parce que franchement, je ne maîtrise rien de tout cela. Je ne fais que constater ce que l'on me raconte. La semaine d'après, il m'a montré l'endroit où il m'avait vu "disparaître" et j'ai constaté que je n'étais jamais allé dans cette portion de rue que je ne connaissais même pas.

A plus tard,
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Excellente participation
avatar

Masculin
Nombre de messages : 884
Age : 73
Pays : France
Ovnis, vu ou pas ? : oui
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: dans deux endroits à la fois   Sam 6 Fév - 19:11

Bonjour à toutes et à tous,

Voici encore une aventure bizarre qui m'est arrivée alors que je distribuais des journaux gratuits dans les boîtes aux lettres d'une ville de la toute proche banlieue de Paris, comportant surtout des immeubles de 5 ou 6 étages.
Nous étions une équipe de 6 distributeurs et un chef d'équipe qui nous accompagnais en camionnette, nous laissant à un carrefour avec un chargement de journaux et nous reprenant une heure ou deux plus tard un peu plus loin. Cette fois-ci, je n'avais pas de compagnon de travail comme d'habitude mais effectuais chaque jour de la semaine le même parcours. J'étais donc seul ce jour-là pendant environ 1h1/2, et ayant terminé ce travail de distribution d'environ 800 boîtes aux lettres, j'attendais tranquillement le chef d'équipe et les 5 autres équipiers à l'endroit habituel bien connu de tous, chacun ayant aussi terminé son parcours habituel. Rien que de la routine, quoi. Or, cette fois-ci, j'attendis anormalement, commençant à me demander ce que pouvaient bien faire les autres. Dans une équipe, personne n'aime qu'un seul collègue traîne car cela retarde tout le monde.

Ce n'est qu'une demi-heure plus tard, peut-être même 45 minutes, que la camionnette finalement arrive avec les 6 collègues. Je m'apprête à poser des questions pour connaître la raison de leur retard. Mais quelle ne fut pas ma stupéfaction lorsque je vis que tout le monde me tombait dessus, m'engueulant, me reprochant d'être en retard, me demandant où j'étais depuis trois quart d'heure, ce que j'avais fait. Que pouvais-je répondre, ne comprenant pas du tout cette situation surréaliste ? Je répondis que j'attendais moi-même depuis trois quart d'heure à cet endroit, n'en ayant absolument pas bougé. Alors là, stupeur, je m'entends répondre que l'on me cherche depuis 1/2 heure et que même "On t'a vu dans le rue d'à côté il y a cinq minutes".

J'arrête là mon histoire, car vous vous rendez bien compte que j'étais complètement hébété, ne sachant que répondre. Sachez que ce même type de situation m'étais arrivée lorsque j'avais 8 ou 9 ans, que tout le monde étais à ma recherche et que d'autres événements de ce même genre m'étaient déjà arrivés. Je vous les raconterai d'ailleurs plus tard. Disparition, ubiquité ? J'avais pensé que toute l'équipe avec laquelle je m'entendais très bien jusque là s'était mise d'accord, mais dans quel but. Me faire virer de l'entreprise ? Cette explication ne tient pas beaucoup, sachant que ce type d'aventure n'est pas la première et pas la dernière, comme vous avez pu le voir dans mes précédents messages.

Je suis curieux de savoir ce que vous pensez de tous ces phénomènes, en supposant bien sûr qu'on est dans le paranormal. Vous pouvez me poser des questions pour avoir des précisions car j'ai de très bons souvenirs de ce événements qui m'ont beaucoup affectés pour certains puisque je me vois accusé tout en me sachant totalement innocent.

Bien cordialement,
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leia
Excellente participation
avatar

Féminin
Nombre de messages : 289
Pays : France
Ovnis, vu ou pas ? : vu
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Histoires extraordinaires   Sam 6 Fév - 21:19

Bonsoir Serge,

Merci pour ces confidences que tu nous fais et qui relatent des évènements « extra-ordinaires ». Pour ce qui me concerne, mon silence n’est pas justifié par un manque d’intérêt par rapport à ce que tu nous narres. Bien au contraire, le sujet est passionnant. Le problème c’est que je ne sais quoi dire.

Ton expérience semble correspondre à ce que certains nomment des « missing times », phénomènes à priori liés à des abductions, et dont le sentiment d’ubiquité (un leurre, une projection holographique à destination de l'entourage immédiat du témoin, quand l’absence est de courte durée ?) n’est sans doute qu’une des facettes.

J’opterais volontiers pour une Rencontre Rapprochée du 4ème type de classe 1 (RR4).

Je pense que les manifestations vont crescendo pour préparer le témoin à l’idée qu’il n’est pas seul dans l’univers, et dans le cas présent, tu serais déjà au stade 4…

Essaie de te rappeler quelques détails paraissant insignifiants à tes yeux, mais qui pourraient démontrer que tu as déjà connu des manifestations de type inférieur.

Il y a tant de choses à découvrir et à comprendre à propos du sujet qui nous intéresse sur ce forum et ce qui est encore obscur aujourd’hui sera une évidence demain.


Bien cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AF
Excellente participation
avatar

Féminin
Nombre de messages : 228
Age : 64
Pays : FRANCE
Ovnis, vu ou pas ? : OUI
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Histoires extraordinaires   Sam 6 Fév - 21:28

Je pense à un effet "doppelganger" qui il me semble, a été produit lors d'une expérience en 1998.
Il semble que le lobe temporal gauche joue un jeu, et devinez qui en parle !!!.
Je recherche et vous tiens au courant, mais celà risque d'être long car je dois retrouver leur lettre.
A +
Au fait Serge, aucun souvenir d'un possible contact même furtif ?

ASTRID
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Excellente participation
avatar

Masculin
Nombre de messages : 884
Age : 73
Pays : France
Ovnis, vu ou pas ? : oui
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: noir c'est noir il y a de l'espoir   Jeu 11 Fév - 23:05

Bonjour Astrid,

Non, je ne me souviens pas avoir eu un contact avec des êtres bizarres. Tout de même, je me souviens que lorsque j'avais entre 7 et 10 ans, donc à l'époque de mes disparitions en forêt au cours de promenade avec la classe de mon école, j'avais une peur terrible du noir lorsque je sortais seul de l'appartement familial. Nous habitions au 3e et dernier étage et comme dans de nombreux immeubles dans les années 50, les toilettes se trouvaient à l'extérieur des appartements à mi-étage. L'éclairage n'éclairait que notre étage et l'étage inférieur était dans l'obscurité. Descendre ce demi-étage à la vue du palier du 2e étage plongé dans l'obscurité me provoquait une peur terrible.

Mon épouse est en train de faire une formation en hypnothérapie et je crois qu'il va y avoir là quelque chose à découvrir d'intéressant et peut-être de pas très drôle. Je sais que les agressions dans les escaliers sont assez fréquentes, mais en général, l'agresseur attend sa victime au demi-étage supérieur, ce qui dans mon cas était impossible puisque nous habitions au dernier étage. Evidemment, je ne me rappelle pas avoir été victime d'une agression quelconque. La peur du noir chez les enfants semble être innée, sans cause déclanchante. Mais pourquoi donc ces événements ressurgissent-ils ici en parlant des extra-terrestres ? C'est sûrement que j'y vois une relation.

Bien cordialement,
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain
Excellente participation
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1563
Age : 61
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Histoires extraordinaires   Ven 12 Fév - 11:23

Bonjour Serge

Ce ne sont pas forcémment des souvenirs désagréables ni d'êtres bizarres. Je ne sais plus dans quelle histoire, la personne enlevé se souvenait d'un cerf qui lui parlait ou l'appelait ...

J'aurais bien aimé comme toi, avoir une personne de confiance qui me fasse faire une régression histoire d'aiguisser mes souvenirs. Ca pourrait être intéressant.

Concernant le don d'ubiquité ou encore le phénomène de Bilocation, il y a un cas célèbre en France, voir Maitre Phillippe de Lyon ( http://www.science-et-magie.com/sm50/sm0006phil.htm )

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Excellente participation
avatar

Masculin
Nombre de messages : 884
Age : 73
Pays : France
Ovnis, vu ou pas ? : oui
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Histoires extraordinaires   Ven 12 Fév - 23:45

Bonsoir à toutes et tous,

Voici encore une histoire bizarre qui m'est arrivée. C'était l'été en juillet ou août 1953. Nous avions passé moi, ma soeur et mes parents deux mois à La Grave, un village des Alpes. J'avais 8 ans. Tout le village est situé sur une pente, face à la Meije, un sommet de plus de 4000m. Mes parents nous laissaient très très libres de nous amuser dans tout le village. Il y avait de nombreuses maisons abandonnées et nous nous amusions beaucoup à toutes sortes de jeux (mes parents aussi d'ailleurs puisque ma plus jeune soeur est née en mars de l'année suivante Very Happy ). Un jour, ils sont partis faire une marche dans les environs et ils m'avaient laissé à la sortie du village en me disant de rester là à les attendre et qu'ils passeraient me rechercher d'ici peu. Je me souviens être resté seul à m'amuser autour d'une maison inhabitée qui était construite sur une pente. Il y avait donc le côté amont du terrain qui présentait une pente de 40° environ et je m'amusais à monter et à redescendre cette pente à toute vitesse. Cette pente ne faisait guère plus de 4 mètres mais je me souviens que ce jeu me procurait beaucoup de plaisir, une espèce d'ivresse et de vertige. Sans doute n'ai-je pas vu le temps passer, comme n'importe quel enfant de cet âge.

Lorsque mes parents sont revenus me chercher, je ne me souviens pas des détails, mais je sais qu'ils m'ont demandé ce que j'avais fait, où j'étais passé. Je crois me souvenir qu'ils me cherchaient depuis des heures. Pour moi, enfant de 7 ans qui n'avait ni montre ni notion du temps, c'était incompréhensible et aujourd'hui même je suis, en vous écrivant, complètement ahuri de me rendre compte que c'est encore le même phénomène de disparition momentanée et de reproches qui s'ensuivent. Pour moi, je n'étais guère resté plus d'un quart d'heure à jouer autour de cette maison. Mais que m'était-il arrivé pendant tout ce temps ? Le jeu et l'Ilynx (Roger Caillois "Les jeux et les hommes" voir le lien plus bas) m'aurait-il fait passer dans un autre univers ?

J'avais oublié cet épisode de ma vie jusqu'à récemment où j'ai pris connaissance des disparitions dues aux enlèvements extraterrestres, et je suis bien obligé de faire le rapprochement et de me poser des questions car ce type de phénomène n'est pas le seul qui me soit arrivé, comme vous avez pu le constater dans les épisodes précédents.
Souvenez-vous aussi que ces phénomènes m'arrivent lorsque je marche, et ici dans ce cas, que je monte et descends une pente pendant un bon quart d'heure.

Non, Romain, je n'ai aucun pouvoir de guérison. Par contre, j'ai un beau-frère qui s'appelle Philippe et qui habite........... à Lyon. Very Happy

Bien cordialement,
Serge

PS: http://blog.belial.fr/post/2009/09/04/Les-Jeux-et-les-Hommes de Roger CAILLOIS. L'Ilynx : C'est l'excitation, le vertige. Le plaisir que l'on prend à se mettre en danger ou à subjuguer ses sens. Cet élément est au cœur de toutes les montagnes russes des parcs d'attraction, et on le retrouve aussi bien dans des jeux enfantins comme le manège, que dans des activités plus dangereuses telles que la chute libre ou la bicyclette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain
Excellente participation
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1563
Age : 61
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Histoires extraordinaires   Dim 14 Fév - 0:28

Effectivement Serge , je n'auaris pas dû mettre ce lien qui parle de Phillippe de Lyon comme un guérisseur mais qui n'aborde pas du tout sa capacité de bilocation.
Voici un autre lien concernant le padre Pio cette fois, qui avait aussi cette prédisposition.
http://www.padrepio.catholicwebservices.com/FRANCAISE/bilocazione_Fran.htm

Bien amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires extraordinaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires extraordinaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoires extraordinaires de Poe en 4e ?
» 30 histoires extraordinaires
» Les manœuvres extraordinaires des ovnis pourquoi/comment?
» Progression annuelle 2nde - A vos critiques : 3, 2, 1 partez !
» [Emission] les 30 histoires les plus extraordinaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OvniSpace :: FORUM :: DISCUSSIONS GENERALES-
Sauter vers: